24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 07:01

 

Riz collé créole

Le riz collé créole est la recette national de riz à Haïti.

 

Odile O.  nous en a fait la dégustation durant un atelier du Mercredi.  Nous avons aussi pu goûter à des acras, du grillot, de la banane pesée.  

 

Je mettrais une recette par semaine. 

 

 

 

 

 

Ingrédients :

 

  • Riz étuvé                  4        tasses
  • Haricots rouges        1 1/2  tasse
  • Eau                           12      tasses
  • Huile                          1/3    tasse
  • Ail                              2 gousses coupées ou 2 c. à café de poudre
  • Sel                             3 c   . à café
  • Poivre                        1/2 c. à café
  • Échalotte française coupée finement
  • Clous de girofle         (au goût)
  • Thym                         (au goût)

 

 

Préparation :

 

1.

Laver les haricots.   Verser les haricots dans 12 tasses d'eau et 1 c. à soupe d'huile pour permettre aux haricots de conserver le rouge des haricots.  Porter à ébullition.  Laisser cuire environ 1 heure.

Note :  Vous pouvez également laisser tremper les haricots dans l'eau la veille pour les attendrir.  Ils prendront moins de temps à cuire.

  
2.Les haricots sont à point quand ils sont fendillés mais fermes.  Les enlever du feu et les égoutter dans une passoire.  Conserver l'eau de cuisson.
  
3.Chauffer 3 cuillerées à soupe d'huile dans un chaudron.
  
4.Faire revenir les haricots égouttés. 
  
5.Saupoudrer d'une cuillerée à café de sel et d'une pincée de poivre.
  
6.Secouer de temps en temps le chaudron.  Ne pas brasser pour ne pas écraser les haricots.
  
7.Lorsque les haricots sont bien rissolés, ajouter l'eau de cuisson, l'ail, l'échalote, du sel, des clous de girofle et le thym.
  
8.Lorsque l'eau commence à bouillir, ajouter le riz préalablement lavé.  
  
9.Laisser cuire à découvert jusqu'à ce que l'eau soit complètement absorbée.
  
10.Ajouter le reste de l'huile et un piment vert entier.
  
11.Diminuer le feu et couvrir durant 15 minutes.
  

 

 

Riz collé créole

 

Merci Odile pour tous ces plats.

 Ils nous font rêver à ton pays d'origine !

 

 

Recette offerte par :  Odile Odnéus

Photos & Mise en page :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 07:17

 

En fin de semaine, plusieurs personnes ont été à la cabane à sucre fêter Pâques.

 

Les menus de cabane à sucre se ressemble énormément. La recette peut varier un peu d'un cuisinier à l'autre, mais dans l'ensemble c'est le même genre de cuisine.

 

 

 

 

 

De grandes tables accueillent les familles et amis.  On met les plats au milieu de la table et les personnes se servent elles-mêmes.  Tout est à volonté, mais attention c'est très riche et sucré, alors après il faut se dégourdir et marcher un peu....   La tentation de manger de la tire d'érable sur neige vous attendra au détour d'un chemin.  Et c'est certain vous goûterez à ce plaisir doré !

 

 

 

 

Voici le traditionnel menu de cabane à sucre.   Nous avons déjà quelques recettes sur le blog donc si ça vous tente d'en savoir un peu plus, cliquez ....

 

 

 

Recherche :  Madeleine Geffard

          

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

Repost 0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 06:47

Résultats de recherche d'images pour « jambon ananas »

 

Traditionnellement à Pâques, c'était un jambon comme celui-ci qu'on mangeait avec de belles tranches d'ananas et surtout de délicieuses cerises au marasquin.

 

 

Voici une recette qui combine notre beau temps des Sucres

avec cette fête religieuse.

 

 

 

Ingrédients :

  • 1 jambon (4 lb) désossé
  • 1 conserve (398 ml) de tranches d'ananas dans le sirop
  • 2 tasses d'eau
  • 1 tasse de sirop d'érable
  • 1/4 tasse de cassonade
  • 2 c. à soupe de miel
  • 2 c. à soupe de beurre
  • Clous de girofles entiers
  • Cerises rouges au marasquin en pot

 

 

Instructions :

 

1.Préchauffer le four à 350o F  (180o C).
  
2.Piquer le jambon à la fourchette sur toute la surface.
  
3.Placer les tranches d'ananas dessus en les piquant avec des clous de girofles.
  
4.Mettre le jambon et 2 tasses d'eau dans un grand plat allant au four.
  
5.Déposer des cerises au milieu de chaque tranche d'ananas.
  
6.Dans une casserole à feu doux, faire fondre le beurre et mélanger avec le sirop d'érable, la cassonade et le miel, jusqu'à ce que le mélange soit chaud.  Verser la moitié du liquide sur le jambon.
  
7.Cuire au four 1:30 heure en badigeonnant souvent avec le reste de sirop au beurre.
  
8.Retirer le jambon du four.
  
9.Récupérer le jus de cuisson et le mettre dans une casserole à feu moyen; le cuire jusqu'à épaississement et servir avec le jambon.
  

 

Jambon traditionnel

Source de l'image :  Un chef à la cabane

 

 

 

Recherche : Madeleine Geffard

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

 

Repost 0
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 06:48
J'ai trouvé par hasard cette lettre publié en 1884 et je voulais vous la partager !

 

 

 

Menu des cultivateurs

La tire-liche, la pitoune, les tartes à la ferlouche, la poutine glissante… – Le carême

 

Par Hector Berthelot (publié en 1884)

La cuisine de nos grands-pères offrait peu de points de différence avec la cuisine bourgeoise de nos jours. Ses traditions ont été conservées dans presque toute leur pureté par nos ménagères. Il y a bien quelques articles du menu du bon vieux temps qui sont disparus depuis une vingtaine d’années, mais les pièces de résistances sont restées les mêmes.

On ne parle jamais, aujourd’hui, de la soupe de la Vierge qui était composée de lait, de chou blanc et d’œufs. Ce potage était servi très souvent dans les villes.

Les premiers colons du lac Aylmer, dans le comté de Lambton, avaient un plat spécial appelé la tire-liche. La tire-liche était un ragoût dont les éléments étaient des tranches de lard, des oignons, de la citrouille et de la mélasse.

Les anciens cultivateurs mangeaient souvent de la pitoune, une galette faite avec de la grosse farine de sarrasin et de la mélasse.

Les tartes à la ferlouche étaient et sont encore un dessert bien populaire dans les campagnes.

Dans ces tartes les confitures étaient remplacées par un mélange de mélasse et de farine.

 

Tarte à la farlouche

 

 

Les jours de fête, on servait comme dessert de la poutine glissante. On appelait ainsi une pâte épaisse, coupée par carrés et bouillie dans l’eau.

On voyait figuré, sur le menu, le café d’orge. Les grains d’orge étaient grillés dans un fourneau et on les faisait infuser comme la graine aromatique de Moka.

Ils prenaient toutes les parties maigres du porc et les faisaient bouillir dans une grande marmite, en les entremêlant avec des carreaux de pâte. Ce mélange était soumis à la gelée et servait aux repas de gala pendant tout l’hiver.

On rôtissait les épis de maïs sur la braise des grandes cheminées entre des chenets. On laissait prendre au blé d’inde une couleur foncée avant de le retirer du feu.

Le carême, tel qu’il était observé par les anciens, était beaucoup plus rigoureux que celui de nos jours. Il n’était pas permis de manger de la viande et des œufs, depuis le Mercredi des Cendres jusqu’au déjeuner de Pâques. Le catholique ne faisait que deux repas par jour, excepté le dimanche où il en faisait trois.

Comme il n’y avait pas de communication facile avec Halifax et Portland, les poissons de mer figuraient rarement sur la table du riche et le pauvre faisait son carême avec la morue et le hareng salés.

Dans les villages plus d’un cultivateur pendant le carême se rendaient à la grange tous les matins à quatre heures et demie et battaient du grain jusqu’au moment de son déjeuner à onze heures et demie.

 

Battre le grain

 

Les dispenses se donnaient dans des cas extrêmement rares. L’Église permettait aux hommes de chantier, qui travaillaient à abattre des arbres, de manger avec leur pain un peu de graisse au lieu du beurre.

Le carême de nos pères étaient réellement un temps de pénitence et de mortification, car riche comme pauvre devaient renoncer aux douceurs de la table. À la fin de l’année, ils ne s’en portaient pas plus mal, au contraire.

20 décembre 1884

 

Source :  Histoire du Québec

 

Recherche  :  Madeleine Geffard

 

 

 

 


 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

 

Repost 1
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 07:31
Biscuits à la mélasse

Autrefois, la plupart des familles Québécoise en avait toujours dans une jarre à biscuits.  

 

En revenant de l'école ou du travail, c'était toujours apprécié !

 

 

 

Ingrédients :

 

 
  • 1        tasse de mélasse
  • 1  1/2 tasse de cassonade
  • 1        tasse de graisse (crisco)
  • 3/4    tasse de lait
  • 1/4    tasse de crème à 15%
  • 1        cuillère à table de vinaigre
  • 2        cuillère à thé de bicarbonate de soude
  • 2        oeufs battus
  • 1  1/2  cuillère à thé de sel 
  • 2        cuillère à table de gingembre moulu
  • 3/4    cuillère à thé de cannelle
  • 6        tasses de farine
 

 

 

Note :  Les quantités de cette recette font pour 60 biscuits.

 

 

 

Instructions :

 

 

1.Mélanger les ingrédients secs :  farine, cannelle, gingembre, sel, bicarbonate de soude.
2.Battre la graisse avec la cassonade.
3.Ajouter les oeufs et le vinaigre.
4.Ajouter les ingrédients secs avec le lait.
5.Mélanger
6.Mettre la pâte dans le réfrigérateur quelques heures (toute la nuit, si vous faites la recette le soir).
7.Abaisser la pâte assez mince.
8.Faites des formes avec des emportes-pièces et saupoudrer de sucre.
9.Cuire à 400o F. de 8 à 10 minutes.
10.Laisser refroidir.
  

 

 

Ces biscuits se conserve longtemps dans un endroit sec (de 3 semaines à 1 mois).

 

 

 

 

Recette de :  Nicole Pouliot

Photos de :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

Repost 0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 08:02

Voici une recette présentée lors d'un repas communautaire sous le thème "Gastronomie Italienne".  C'est Mme Scandella qui avait présenté ce plat.

J'ai retrouvé cette recette grâce à notre revue interne, c'était en 1999 !

 

  

 

 

Ingrédients  :

  • farine de maïs
  • 28   oz de tomates
  • 1      tomate paste  (tomate italienne)
  • saucisse italienne
  • 1 ou 2  oignons
  • 1      c. à thé d'herbes de méditerranée
  • 1 /2 c. à thé de fenouil
  • huile
  • sel et poivre

 

 

Instructions :
 

Polenta : 1.

Cuire 1 partie de farine de maïs pour 3 parties d'eau salée (on peut cuire dans un bouillon de poulet) au four micro-ondes pour 5 minutes.

 2.Sortir et mélanger.
 3.Répéter 2 autres fois cette opération, pour un total de 15 minutes de cuisson.
 4.Laisser reposer pour absorber l'eau.
   
Sauce :1.Faire revenir la saucisse dans l'huile.
 2.Couper l'oignon.
 3.Ajouter les oignons et les faire revenir dans l'huile quelques minutes.
 4.Ajouter les tomates, amener à ébullition, réduire le feu et cuire jusqu'à ce qu'on l'huile revenir à la surface de la sauce aux tomates.
   
   
  

Bon appétit !

 

 

 

Si vous faites cette recette, pourriez-vous la photographier
et envoyer une photo à geffard.madeleine@gmail.com,
nous la mettrons à cette emplacement sur le blog.  
Merci

 

 

 

Une recette de Maria Scandella tiré du Voix de Femmes Vol 50 No 3 - Décembre 1999

  

Recherche :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

 

Balle - ligne triple

Repost 1
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 09:26
Les secrets du chocolatLundi passé pour notre table ronde, c'était un atelier bien spécial.  Micheline Arsenault, notre Conseillère aux dossiers à fait venir une spécialiste du chocolat :  Mme Éléna Thibault.   Nous avons eu une conférence sur l'histoire du chocolat ainsi qu'une démonstration et une dégustation.  Nous sommes toutes reparties avec un immense sourire de satisfaction !

 

 

 

Conférence sur le chocolat

 

 

Malgré la tempête que nous avions eu durant la nuit et le manque de stationnement, nous étions une quinzaine à nous être déplacé pour cette table ronde.  Notre conférence a commencé par la provenance du chocolat, son histoire, sa culture.   

 

Par la suite, nous avons dégusté des pastilles de beurre de cacao et des chocolats de différentes provenances.  On s'aperçoit alors que pour un même pourcentage, il ne goûte pas nécessairement pareil d'où l'importance du pays d'origine du cacao. Les trois derniers chocolats étaient des créations d'Éléna :  le premier au thé Earl Grey, le second au café et le dernier à saveur d'oranges.

 

 

dégustation de chocolat

 

 

Durant l'atelier, Éléna a fait une belle ganache à la liqueur de framboise et je vous avoue que c'était un vrai délice pour les papilles !  Elle a ensuite mis cette ganache dans des moules ronds qui avaient eu  préalablement une couche de chocolat.

 

 

 

 

 

Le restant de la ganache va ensuite refroidir tranquillement dans une forme métallique.   A l'aide d'une guitare (oui, oui, c'est le vrai terme pour cette tranche spécialement conçu pour le chocolat) la ganache va être coupée en petits rectangles.

 

ganache

 

Tous les morceaux sont ensuite trempés dans du chocolat.  Et c'est ce que vous mangez lorsque vous acheter une boite de chocolat.

 

 

Un GROS MERCI à Mme Éléna Thibault pour son atelier sur le "Secret du Chocolat", nous avons été réellement charmé par cette activité.

 

Si vous désirez en savoir plus, ou si vous désirez savoir si elle peut venir à votre Cercle, écrivez lui un message à :  elena.thibault@hotmail.com

 

Texte :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

Balle - ligne triple

Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 09:25

 

 

Entrées et Idées pour cocktail dînatoire:

Asperges aux Noix

rondelle de concombre au saumon fumé

Soupe et Potage :

 

Plat de résistance :

 

Couscous au boeuf

Accompagnement :

 

 

Dessert :

Biscuits Petits Fours

 

 

 

 

Nougatine de Noisettes

 

Biscuits aux Canneberges et Chocolat blanc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Condiment :

 

Pots Mason :

 

 

Livres de recettes en ligne :

 

 

 

Divers :

 

 

 

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site
 

 

compteur

Repost 0
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 07:13

Voici une délicieuse recette qui se fait en un temps record !

 

Grands et petits se régaleront !

 

On peut même les offrir en cadeau, ils feront la joie de son détenteur !

 

 

Ingrédients :

  • 1/2  tasse de dattes séchées et dénoyautées
  • 1/2  tasse d'eau
  • 3,5  onces de chocolat noir concassé
  • 1     tasse de chapelure de biscuits Graham

 

 

 

Instructions :

 

1.Hacher grossièrement les dattes.
2.Dans une casserole, mélanger les dattes et l'eau.
3.Porter à ébullition et cuire 5 minutes à feu moyen-vif ou jusqu'à ce qu'il ne reste plus d'eau.
4.Retirer du feu.
5.Avec une fourchette, réduire les dattes en purée.
6.Ajouter le chocolat et remuer pour faire fondre.
7.Ajouter la chapelure à la préparation.
8.Former de petites boules d'environ 2 cm. et mettre dans le réfrigérer.  La préparation donne environ 20 boules.
9.On peut les conserver au réfrigérateur 7 jours ou encore les congeler.

 

 

Recette de :  Nicole Pouliot

 

 

 

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

Repost 0
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 07:18

Sucré - Salé

 

Ces boules

renferment

un trésor

chaud et coulant !

 

Ingrédients :

 

 
  • 1      tube de pâte à croissant Pillsbury
  • 1     tasse de sucre parfumé à la cannelle
  •        bonbons au caramel  (carré)

 

 

Instructions :

 

1.Mettre un papier parchemin sur une plaque allant au four.
2.Envelopper un caramel dans un triangle du pâte à croissant.
  
 

  
3.Façonner ensuite une boule.
4.Rouler la boule dans le sucre à la cannelle.
5.Placer sur le papier parchemin et recommencer.
  
 

  
6.Cuire à 350o F. pendant environ 12 minutes ou jusqu'à ce que les boules soient fermes et légèrement gonflées.
  
 

  
7.Servir chaud et régalez-vous

 

 

Recette de :  Nicole Pouliot

Photo de :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

Repost 0

Présentation

  • : Cercle de Fermières de Montréal-Nord
  • Cercle de Fermières de Montréal-Nord
  • : Activité du Cercle de Fermières de Montréal-Nord. Cours, ateliers gratuits, conférences, concours, etc. Publications des CFQ
  • Contact

Recherche