18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 07:15

 

 

En me promenant sur le web, j'ai trouvé cette magnifique légende qui explique l'origine de la dentelle aux fuseaux.

 

Comme toute les belles histoires, elle finit bien !

 

 

 

Voici donc, la légende de Séréna :

 

La légende de Séréna

 

 

Dame Barbara était veuve. La pauvre femme et ses cinq enfants vivaient dans la misère. Aussi chaque membre de la famille travaillait-il dur. Nuit et jour, on entendait ronronner le rouet.  Séréna, l’aînée, faisait de son mieux, mais elle craignait fort que tout ce labeur ne leur permette pas de vivre.  En fait, la misère devenait chaque jour plus grande au foyer de la veuve et inspira ce vœu à Séréna : « Sainte Vierge, donnez-moi les moyens de secourir ma famille, et je renonce aux joies et aux espérances de mon cœur ! ». Étouffer son cœur : ce n’était que plus tard qu’elle comprendrait la portée de son vœu.


Vint le printemps, et par un bel après-midi, Séréna s’en alla faire une promenade à la campagne, accompagnée de son ami Arnold, l’apprenti sculpteur. Tout à coup, tandis qu’ils se reposaient sous un grand chêne, l’air sembla s’obscurcir au-dessus d’eux. Une quantité innombrable d’araignées venait de s’abattre sur la coiffe noire que Séréna avait ôtée, et de leur va-et-vient grouillant naissait une toile représentant de gracieuses figures ; c’étaient des fleurs, des oiseaux, des ornements délicats…


Disparues aussi rapidement qu’elles étaient venues, les araignées laissèrent Séréna toute perplexe. Et elle songea : « Si une simple araignée fait un dessin si charmant avec du simple fil de la Vierge, pourquoi ne ferais-je pas mieux moi avec mon fil qui est si fin ? »  Mais comment conserver ce précieux dessin ? Arnold s’en chargea ; avec des branches d’arbres entrecroisées, il fît un châssis sur lequel ils fixèrent la toile et, le soir même, Séréna se mit au travail.

 


Le lendemain matin, lors de sa visite à Séréna, Arnold constata que les fils s’étaient emmêlés inextricablement. Séréna en était complètement désespérée. Alors pour empêcher les fils d’encore s’embrouiller, il attacha au bout de chacun d’eux un petit morceau de bois. Un grand pas était ainsi fait ; le fuseau était inventé.

 


Après quelque temps, ce ne fut plus qu’un jeu pour Séréna et elle fabriqua les premières véritables dentelles. Arnold faisait les dessins, Séréna les suivait avec son fil. Les premières dentelles furent exposées dans la maison d’Arnold où de riches négociants vinrent les admirer. Bientôt le bruit de la miraculeuse invention se propagea et la dentelle devint un article recherché, voire bien rémunéré. Alors, pour mieux répondre à la demande, Séréna initia ses petites sœurs à cet art tout nouveau. Toutes s’y mirent du matin au soir et bientôt la prospérité régna dans la famille.


Quelques mois plus tard, Arnold présenta son chef-d’œuvre en vue d’obtenir la maîtrise et il fut accepté dans la corporation comme maître sculpteur. Rien ne l’empêcha dorénavant de demander Séréna en mariage. Ce qu’il fit.


Mais quel choc pour le pauvre Arnold lorsqu’elle refusa ! Elle lui avait tout de même déclaré son grand amour ! Arnold ignorait qu’elle se devait de rester fidèle à son vœu secret. Ni Arnold, ni sa mère ne purent la dissuader.


Une année s’écoula, un nouveau printemps s’annonça. Pour fêter l’anniversaire du divin événement, Séréna se traîna toute seule jusqu’à l’endroit où son vœu avait été reçu. Là elle pensa longtemps à Arnold, puis elle pria la Sainte Vierge pour que son fiancé ne souffrît plus. Soudain elle aperçut des centaines d’araignées tissant le fil de Vierge comme un an auparavant jour pour jour. Les fils traçaient sur la coiffe noire de la fille une toile singulière. Séréna l’observa attentivement ; c’était un bouquet de mariée au milieu duquel se dessinait un petit texte : « Je te relève de ton vœu ! ». Un cri de joie s’échappa de ses lèvres. Arnold, qui l’avait suivie de loin et s’était caché derrière un buisson, bondit vers sa bien-aimée. Rougissante, elle lui révéla son secret. Tout devint alors clair pour Arnold. Il va de soi que la noce ne se fit plus attendre !

 

 

La légende de Séréna ou de l'origine de la dentelle aux fuseaux

 

 

 

Source de l'histoire :  L'origine de la dentelle aux fuseaux

 

 

Recherche :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

Pour voir l'ensemble des projets et des articles

cliquez sur plan du site

Repost 0
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 06:48
J'ai trouvé par hasard cette lettre publié en 1884 et je voulais vous la partager !

 

 

 

Menu des cultivateurs

La tire-liche, la pitoune, les tartes à la ferlouche, la poutine glissante… – Le carême

 

Par Hector Berthelot (publié en 1884)

La cuisine de nos grands-pères offrait peu de points de différence avec la cuisine bourgeoise de nos jours. Ses traditions ont été conservées dans presque toute leur pureté par nos ménagères. Il y a bien quelques articles du menu du bon vieux temps qui sont disparus depuis une vingtaine d’années, mais les pièces de résistances sont restées les mêmes.

On ne parle jamais, aujourd’hui, de la soupe de la Vierge qui était composée de lait, de chou blanc et d’œufs. Ce potage était servi très souvent dans les villes.

Les premiers colons du lac Aylmer, dans le comté de Lambton, avaient un plat spécial appelé la tire-liche. La tire-liche était un ragoût dont les éléments étaient des tranches de lard, des oignons, de la citrouille et de la mélasse.

Les anciens cultivateurs mangeaient souvent de la pitoune, une galette faite avec de la grosse farine de sarrasin et de la mélasse.

Les tartes à la ferlouche étaient et sont encore un dessert bien populaire dans les campagnes.

Dans ces tartes les confitures étaient remplacées par un mélange de mélasse et de farine.

 

Tarte à la farlouche

 

 

Les jours de fête, on servait comme dessert de la poutine glissante. On appelait ainsi une pâte épaisse, coupée par carrés et bouillie dans l’eau.

On voyait figuré, sur le menu, le café d’orge. Les grains d’orge étaient grillés dans un fourneau et on les faisait infuser comme la graine aromatique de Moka.

Ils prenaient toutes les parties maigres du porc et les faisaient bouillir dans une grande marmite, en les entremêlant avec des carreaux de pâte. Ce mélange était soumis à la gelée et servait aux repas de gala pendant tout l’hiver.

On rôtissait les épis de maïs sur la braise des grandes cheminées entre des chenets. On laissait prendre au blé d’inde une couleur foncée avant de le retirer du feu.

Le carême, tel qu’il était observé par les anciens, était beaucoup plus rigoureux que celui de nos jours. Il n’était pas permis de manger de la viande et des œufs, depuis le Mercredi des Cendres jusqu’au déjeuner de Pâques. Le catholique ne faisait que deux repas par jour, excepté le dimanche où il en faisait trois.

Comme il n’y avait pas de communication facile avec Halifax et Portland, les poissons de mer figuraient rarement sur la table du riche et le pauvre faisait son carême avec la morue et le hareng salés.

Dans les villages plus d’un cultivateur pendant le carême se rendaient à la grange tous les matins à quatre heures et demie et battaient du grain jusqu’au moment de son déjeuner à onze heures et demie.

 

Battre le grain

 

Les dispenses se donnaient dans des cas extrêmement rares. L’Église permettait aux hommes de chantier, qui travaillaient à abattre des arbres, de manger avec leur pain un peu de graisse au lieu du beurre.

Le carême de nos pères étaient réellement un temps de pénitence et de mortification, car riche comme pauvre devaient renoncer aux douceurs de la table. À la fin de l’année, ils ne s’en portaient pas plus mal, au contraire.

20 décembre 1884

 

Source :  Histoire du Québec

 

Recherche  :  Madeleine Geffard

 

 

 

 


 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

 

Repost 1
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 07:35

Le diabète est toujours un sujet du jour.

En 2007, on estimait qu'un Québécois sur treize, âgé de 20 ans et plus vivait avec un diagnostic de diabète.  

Pour mieux comprendre ce sujet, j'ai trouvé des documents en PDF que vous pouvez télécharger.

 

 

 

 

 

Démystifiez les croyances populaires au sujet de la prévention du diabète.


 

 

 

Petit guide regroupant trucs et astuces pour aider les personnes diabétiques de type 2 à accepter et à prendre en charge leur diabète.


 

 

 

Aide-mémoire pour la personne diabétique de type 2 portant sur les valeurs cibles de glycémie ainsi que les causes, les symptômes et le traitement de l'hypo et l'hyperglycémie. 


 

 

 

L’Atlas repose sur une immense quantité de données mondiales et dessine les tendances planétaires de la progression du diabète ainsi que les actions à entreprendre afin d’enrayer cette avancée.


 

 

 

Guide pratique, destiné aux personnes diabétiques de type 1 et 2 sous insulinothérapie intensive. Vise la compréhension de la méthode avancée du calcul des glucides et inclut des exercices pour faciliter sa mise en application dans des situations concrètes de la vie quotidienne.

Outil complémentaire pour l’enseignement du plan d’alimentation par la diététiste/nutritionniste.


 

 

 

Agréablement illustrée et haute en couleur, cette brochure présente les principes de base de l’alimentation de la personne diabétique de façon simple et attrayante.
Vous y trouverez :

  • un guide pour mieux évaluer la portion des aliments;
  • des exemples de repas;
  • les aliments à consommer chaque jour;
  • le nombre de portions suggéré pour chaque groupe alimentaire.

 

 

 

Brochure qui rassemble la moyenne des valeurs nutritives de différents aliments consommés au restaurant.

Aussi disponible en application mobile.


 

 

 

Guide renfermant divers conseils utiles pour la personne diabétique qui voyage.

Aussi disponible en application mobile.


  

 

 

 

Source :

 

Recherche  :  Madeleine Geffard

 

 

 

 


 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

Repost 0
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 06:45

tricot

 

Ma vie est comme mon tricot.

Je prends les broches, la laine,

Et je tricote pour ceux que j'aime.

 

Une maille à l'endroit,

Une maille à l'envers.

Des fois c'est tout de travers !

 

Une maille, un jour,

Une maille toujours

Sur l'aiguille de l'amour.

 

La laine de ma vie,

Elle est toute en couleurs,

Pour les mauvais comme pour les jours meilleurs.

 

Rose comme mes joues,

Bleu comme des tendresses,

Toute blanche pour celui que j'aime.

 

Oui, il y a bien les mailles tombées,

Et sans comprendre,

On doit les reprendre.

 

Que de mottons j'ai laissé passer

Il faut toujours recommencer

Mon pauvre tricot troué.

 

Les yeux voilés, les doigts raidis,

J'hésite à montrer mon tricot de vie,

Laissez moi donc entrer à l'exposition éternelle !

 

 

 

Fourni par Gisèle Notola  -  paru dans le Voix de Femmes - Vol 48 No 3 - Juin 1998

 

Recherche  :  Madeleine Geffard

 

 

 

 


 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

 

 

 

Repost 0
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 09:03

Lymphoedème

Source image :  Lymphedema

Je voulais vous parler d'une conférence auquel j'ai participé.

 

Pour ceux qui ne le savent pas, j'ai eu un cancer du sein en 2007, une fois les traitements de chimio terminé, un lymphoedème est apparu sur mon bras gauche. À l'époque, il n'y avait pratiquement pas d'informations sur cette maladie chronique et même encore à l'hôpital où je suis suivies, il n'y a rien pour les personnes ayant ce problème.

 

 

Qu'est-ce qu'un lymphoedème ?

  • Le lymphoedème est une enflure causée par l'accumulation anormale de fluides dans les tissus corporel.  Il peut survenir lorsque le système lymphatique ne s'est pas développé normalement ou a été endommagé suite à un traumatisme ou une blessure (dans mon cas, plusieurs ganglions sous l'aisselle ont été enlevé pour être analysé).

 

A quoi sert le système lymphatique ?

  • Le système lymphatique joue un rôle majeur dans le système immunitaire et aide à maintenir l'équilibre des fluides dans le corps.  Les ganglions filtrent les cellules nocives afin de les éliminer par le système de défense du corps.   Les vaisseaux lymphatiques transportent la lymphe (composée de liquide, de protéines et de débris cellulaires), à partir des tissus du corps vers le coeur.  Autrement dit, il prévient l'oedème en nettoyant l'espace interstitiel des macromolécules et de l'eau, il transporte aussi des corps étrangers aux organes lymphatiques.

 

Système lymphatique du bras

source image :   Traitement du lymphoedème

 

 

Quand apparaît un lymphoedème ?

  • Le lymphoedème peut survenir des mois, même des années après les traitements du cancer.   Il faut savoir que ça peut aussi être un effet secondaire d'autres conditions, telle que l'insuffisance veineuse chronique ou une obésité sévère.

                                                                                                                                                            

 


Qu'elles sont les signes et symptômes :

  • Enflure graduelle ou soudaine, révélée par la marque laissée par une pression sur la peau par des vêtements ou des bijoux trop serrés.
  • Impression de lourdeur, de serrement.
  • Courbatures ou douleurs vives et fulgurantes.
  • Oedème accru par temps chaud et humide ou après un effort.

 

 

Que faire lorsqu'on a un lymphoedème :

  • Prévenir que l'enflure ne grossisse pas
  • Exercices
  • Thérapie décongestive  (drainage lymphatique manuel)
  • Automassage
  • Bandage
  • Vêtement compressif

 

 

Dépliants en PDF complémentaire sur le sujet :

 

     

    La conférence auquel j'ai assisté provient des Fonds CROIRE, qui est une initiative du département de radio-oncologie de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.  

    Vous pouvez assister à trois autres conférences gratuitement au mois de mars :

     

    15 mars 2017

    13:30 à 15:30

    Cancer du Sein 101

    Comprendre chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie, HER2/neu, génétique, fertilité....

    22 mars 2017

    13:30 à 15:30

    Bien manger pendant et après le cancer

    Recommandation pour bien s'alimenter durant et après les traitements.

    29 mars 2017

    13:30 à 15:30

    Prendre soin de mes proches tout en prenant soin de moi : c'est possible ?

    Trouver l'équilibre entre prendre soin de moi tout en prenant soin de mes proches (adultes et enfants).

     

    Renseignement et Inscription :

    Mado Desforges

    croire.hmr@gmail.com

    514-252-3400 poste 4062

     

     

     

    Sources :

    • Conférence offerte par CROIRE :  Le lymphoedème: tout ce qu'il faut savoir pour le prévenir et se prendre en charge.
      • Merci à Mme Mado Desforges ainsi qu'à ses invités
    • Association Québécoise du Lymphoedème

     

     

     

     

    Texte de : Madeleine Geffard

     

     

     

     

    Balle - ligne triple

     

    Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

     

    Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

    cliquez sur plan du site

     

    Repost 0
    23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 08:16

    Les tricoteuses, crocheteuses et brodeuses ont un point commun, elles font des mouvements répétitifs !

     

    Hélas ses mouvements peuvent provoquer une irritation du canal carpien ou des tendinites.  

     

    Pour éviter ses désagréments,

    on vous suggère des exercices !

     

     

     

    Si vous sentez que :

    • vos doigts engourdissent,
    • une mauvaise tension s'installant dans un ou plusieurs de ces endroits :  main, poignet, coude, bras,
    • une sensation d'aiguilles jusqu'au cou par moment


    Il est temps d'arrêter de tricoter, crocheter ou broder.  Prenez une pause et faites quelques exercices. En voici quelque uns en image. Plus bas dans l'article trois vidéos vous en montreront d'autres.


     

     

     

      

      

      

      
    Source des images :  Exercices your fingers 
      

     

     

    Voici trois vidéos qui vous montreront d'autres exercices.

     

     

     

    (Cliquez sur la flèche pour faire démarrer la vidéo)

     

     

    Voici d'autre trucs qui vous aideront à prévenir les douleurs associées aux travaux d'aiguilles.

     

     

    • Adopter une bonne posture lorsque vous êtes assise.
    • Arrêtez-vous pour faire des exercices d'étirements. 
    • Mettre votre main dans un récipient d'eau tiède.  Plier un doigt à la fois. Plier ensuite chaque doigt mais le plus en arrière possible jusqu'à sentir un léger étirement.  Plier à nouveau chaque doigt en avant. Cet exercice ne doit pas accentuer la douleur.

    Source image :  Exercices your fingers

     
    • Pour les tricoteuses, travailler avec des aiguilles circulaires.  L'aiguille étant plus courte dans la main, le geste est automatiquement plus petit. Le poids du travail tombe au centre du fil, donc c'est beaucoup moins forçant pour l'avant-bras.
    • Si le mal persiste, consulter un médecin.
     

     

    Source :   Hows to Exercices your fingers

                    Youtube

     

    Recherche :  Madeleine Geffard

     
     

    Balle - ligne triple

     

     

    Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

    Repost 0
    21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 08:03

    Juste pour le plaisir,

    voici

    quelques expressions

    Québécoises

    et

    leur traduction ....

     

     

     

     

     

    Voici les plus connues :

     

     

     Accouche qu'on baptise : dis tout de suite ce que tu as à dire

    Accrocher ses patins : démissionner

     Accroche ta tuque avec d'la broche : tiens toi prêt !

     À la revoyure : au revoir, à la prochaine ou à bientôt

    Aller au batte : affronter une situation difficile
     On dit aussi : Avoir le gros boutt du batte , avoir le gros bout du bâton
    ( signifie alors : être en position avantageuse)

     Arrête de faire simple :  arrête de faire des farces, soit sérieux !

     Arrêter de tataouiner : arrêter de tourner en rond, se décider à agir

    Astheure : maintenant

    Attache ta tuque ! : tiens-toi prêt !

    Attacher sa tuque avec de la broche : se préparer à affronter des difficultés.

     Avoir de la jasette : être volubile, avoir la langue bien pendue

    Avoir du coeur au ventre : être vaillant

     Avoir du foin : avoir de l'argent, être riche

    Avoir du front tout le tour de la tête : 
    être effronté, avoir de l'aplomb, de l'audace, du toupet...

     Avoir du fun : avoir du plaisir, s'amuser

    Avoir la chair de poule : avoir froid ou avoir peur

    Avoir la chienne : avoir peur

     Avoir la flye à l'air : la fermeture éclair des pantalons ouverte

    Avoir le feu au cul : être très en colère
     On dit aussi: avoir le feu au derrière

     Avoir l'estomac dans les talons : avoir faim

    Avoir les yeux dans le même trou: être très fatigué.

     Avoir son voyage (j'ai mon voyage ! ) : être à bout de nerfs, en avoir assez de...

     Avoir un bas de laine : avoirdes économies

     Avoir une crotte sur le coeur : en vouloir à quelqu'un, 
    avoir de la rancune

    Avoir une patate chaude dans la bouche :
    ne pas articuler ou ne rien comprendre quand on parle

     Avoir un visage à deux faces : être hypocrite

     Aweye ou envoye : allez, dépêche-toi !

     Broche à foin : mal organisé, mal préparé, improvisé,

     Ça brasse dans la cabane : une fête très animée

     Ça me fait mal au coeur : ça m'attriste

     Ça ne vaut pas de la chnoutte : ça ne vaut rien

     Ça parle au diable : c'est incroyable

     Capote pas : ne t'énerve pas

     Ça fite juste : s'emboîte bien

     Ça tombe comme des clous : il pleut abondamment

     C'est écoeurant : c'est fantastique !

    Courir la galipotte : avoir de nombreuses aventures galantes

     Coûter un bras : coûter cher

     Crosseur : malhonnête

     Dégonfler la baloune : ramener sur terre un trop gros projet

     Déguédine : hâte-toi !

     Drôle de moineau : se dit de quelq'un d'original

     Dur de comprenure : difficile à raisonner

     Écornifler, ( sentir) : Espionner quelqu'un
    Aller sentir : Aller voir les faits et gestes de quelqu'un

     En avoir ras le bol : avoir atteint ses limites, en avoir assez...

    Enmieuter (s'enmieuter) : s'améliorer, devenir meilleur...

     Enveloppe brune : pot-de-vin

     En titi : beaucoup

    Entreprise de broches à foin : bien mal organisée

     

    Source :  Expressions Québécoises

     

     

    Par :  Madeleine Geffard

     
     

    Balle - ligne triple

     

     

    Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

    Repost 0
    17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 09:26
    Les secrets du chocolatLundi passé pour notre table ronde, c'était un atelier bien spécial.  Micheline Arsenault, notre Conseillère aux dossiers à fait venir une spécialiste du chocolat :  Mme Éléna Thibault.   Nous avons eu une conférence sur l'histoire du chocolat ainsi qu'une démonstration et une dégustation.  Nous sommes toutes reparties avec un immense sourire de satisfaction !

     

     

     

    Conférence sur le chocolat

     

     

    Malgré la tempête que nous avions eu durant la nuit et le manque de stationnement, nous étions une quinzaine à nous être déplacé pour cette table ronde.  Notre conférence a commencé par la provenance du chocolat, son histoire, sa culture.   

     

    Par la suite, nous avons dégusté des pastilles de beurre de cacao et des chocolats de différentes provenances.  On s'aperçoit alors que pour un même pourcentage, il ne goûte pas nécessairement pareil d'où l'importance du pays d'origine du cacao. Les trois derniers chocolats étaient des créations d'Éléna :  le premier au thé Earl Grey, le second au café et le dernier à saveur d'oranges.

     

     

    dégustation de chocolat

     

     

    Durant l'atelier, Éléna a fait une belle ganache à la liqueur de framboise et je vous avoue que c'était un vrai délice pour les papilles !  Elle a ensuite mis cette ganache dans des moules ronds qui avaient eu  préalablement une couche de chocolat.

     

     

     

     

     

    Le restant de la ganache va ensuite refroidir tranquillement dans une forme métallique.   A l'aide d'une guitare (oui, oui, c'est le vrai terme pour cette tranche spécialement conçu pour le chocolat) la ganache va être coupée en petits rectangles.

     

    ganache

     

    Tous les morceaux sont ensuite trempés dans du chocolat.  Et c'est ce que vous mangez lorsque vous acheter une boite de chocolat.

     

     

    Un GROS MERCI à Mme Éléna Thibault pour son atelier sur le "Secret du Chocolat", nous avons été réellement charmé par cette activité.

     

    Si vous désirez en savoir plus, ou si vous désirez savoir si elle peut venir à votre Cercle, écrivez lui un message à :  elena.thibault@hotmail.com

     

    Texte :  Madeleine Geffard

     

     

     

     

    Balle - ligne triple

    Repost 0
    24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 09:04

    Certains aliments peuvent annuler l'effet d'un médicament, le pamplemousse est un exemple assez connu. D'autres aliments versus un médicament peuvent provoquer des effets indésirables.  

     

    Les connaissez-vous ?

     

     

    C'est le sujet de la conférence que nous avons eu durant notre jumelage avec le CFQ Vimont.  Mme Vaillancourt, la conférencière, nous a remis un livret de conseils qu'on trouve en PDF : Les produits de santé naturels - Attention, Parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien.

     

     

     

     

    Et voici deux autres documents sur le même sujet mais un peu plus détaillé.

     

    Les produits de santé naturels

    Nb de pages : 25

      

    Un mélange parfois risqué

    Nb de pages : 44

     

     

    Texte  :  Madeleine Geffard

     

     

     

     

                                   Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

                                                     cliquez sur plan du site

    Repost 0
    Publié par Madeleine Geffard - dans Dossier
    commenter cet article
    8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 07:58

    Hier soir avait lieu notre Encan OLO,

    tout le monde l'attendait avec impatience.

     

     

    Nous étions 36 membres. Certaines avaient emmené de belles denrées qu’elles avaient elles-mêmes cuisinées : kepchup, relish, marmelade, muffin, tourtière, etc.

     

     

     

    C’est Micheline Arsenault notre Conseillère aux Dossiers qui était l’encanteur.  Je peux vous dire qu’elle était exceptionnelle.  On a rit comme ça se peut pas ! 


    Regardez un peu ce que nous avions :

     

    des petits gâteaux

     

    du sucre à la crème et des muffins

     

    de la relish et du kepchup

     

     

    du fudge, des muffins, des compotes, des bouchées aux dattes

     

    des barres croquantes

     

     

    Micheline A. a réussi à nous faire dépenser un peu plus de $ 400.00.  L’argent ira à OLO, ce qui leur permettra d’aider une femme enceinte durant 28 semaines.  Des œufs, du lait, des oranges et des vitamines lui seront offerts pour que son bébé naisse en santé.

     

     

    Textes & Photos par :  Madeleine Geffard

     

    Balle - ligne triple

     

    Repost 0

    Présentation

    • : Cercle de Fermières de Montréal-Nord
    • Cercle de Fermières de Montréal-Nord
    • : Activité du Cercle de Fermières de Montréal-Nord. Cours, ateliers gratuits, conférences, concours, etc. Publications des CFQ
    • Contact

    Recherche