9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 06:39
Pois & Lentilles

Dernièrement,

nous avons reçu un mémo

de Mme Joëlle Pepin,

Cons. aux Dossiers

du CFQ Des Coteaux.

 

C'est un texte très enrichissant sur les légumineuses que je tenais à vous partager.

 

 

L’Assemblée générale des Nations Unies a décrété que 2016 sera celle des légumineuses. Ce sont des plantes dont les propriétés nutritives et écologiques ont un impact majeur sur la santé humaine, la survie de nombreuses personnes à travers le monde et aussi sur les changements climatiques. Selon les espèces, la teneur en protéines peut atteindre jusqu’à 30%, selon Anne Bruneau, directrice scientifique du Centre sur la biodiversité de l’Université de Montréal.

 

 

19 500 espèces de plantes légumineuses sont répertoriées à ce jour. En font parti le trèfle, la luzerne, le soja, les lentilles, les pois chiches et toutes les variétés de haricots (les beans), de toutes les couleurs. Elles procurent de nombreux nutriments et sont de bonnes sources de glucides, potassium, magnésium, phosphores et folates. Riches en fibres, elles contribuent à diminuer le taux de mauvais cholestérol sanguin et convient parfaitement aux personnes qui souffrent de diabète.

 

La culture des légumineuses a pour propriété de fixer l’azote dans le sol, avec effet de réduire l’utilisation de fertilisants chimiques en pratiquant la rotation des cultures. Par conséquent elles sont précieuses pour l’environnement car elles évitent d’importantes émissions de gaz à effet de serre générés par la production d’engrais chimiques. D’après la nutritionniste Hélène Laurendeau, avec la hausse du prix de la viande, on peut très bien remplacer celle-ci par des légumineuses. Toutefois, si l’on n’a pas l’habitude d’une cuisine entièrement végétarienne, on peut réduire les portions de viande en complétant la source de protéine avec des légumineuses. Ainsi, il serait peut-être judicieux d’en faire une bonne provision maintenant, car si leur popularité augmente rapidement, leur prix suivra en conséquence. Les haricots secs se conservent très bien et longtemps dans le bac à légumes du réfrigérateur, ou dans un bocal en verre remisé dans un endroit frais, à l’abri de la lumière.

 

Joëlle Pépin, Comité Dossiers

 

 

 

Merci Joëlle pour l'information

 

 

 

Mise-en-page :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

 

Vous aimerez peut-être :

 

1ere place CFQ Fédération 13

Congrès Régional

- 2016 -

Exposition de Fléché

du 5 mai 2016 au 3 sept. 2016

Contes pour enfants et Arts Textiles - Raiponce

Recherche :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site

 

 

Vous aimerez peut-être :

 

Exposition Régional

- 2015 -

Exposition Régional

- 2014 -

Congrès Régional

- 2013 -

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Cercle de Fermières de Montréal-Nord
  • Cercle de Fermières de Montréal-Nord
  • : Activité du Cercle de Fermières de Montréal-Nord. Cours, ateliers gratuits, conférences, concours, etc. Publications des CFQ
  • Contact

Recherche