29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 02:04

 

lin-lame-or




Il arrive souvent
qu'un beau vêtement
devienne abimé au lavage et
c'est bien dommage !

Je vous présente
ce qu'il faut faire avec la laine,
la soie, le coton et le lin.



 

La laine

  •  
    • Laver la laine à la main en utilisant un détergent doux, dans de l’eau tiède, ne pas laisser tremper.  Laver dans beaucoup d’eau, sans frotter la laine ni la tordre.  L’éponger dans une serviette et ne pas l’essorer, sécher à plat.  
    • Le nettoyage à sec est recommandé pour certains tissus, comme ceux des blazers, pantalons, jupes, etc.

 

La soie

  •  
    • Idéalement, il faut opter pour le nettoyage à sec pour le taffelas, le brocart de soie, la mousseline, l’organza, le satin et le crêpe.  La soie, qui absorbe beaucoup la couleur déteint facilement.
    • On peut toutefois la laver à la main avec un produit pour textiles délicats.  Il ne faut pas la frotter, la brosser, la tordre ni l’essorer, mais plutôt la rincer à l’eau tiède et finir à l’eau froide.  Un peu de vinaigre dans la dernière eau de rinçage ravive les couleurs.  Éponger les vêtements de soie dans une serviette.  Ne pas exposer au soleil ni à une source de chaleur.
    • Repasser la soie  lorsqu’elle est encore humide, sauf pour la soie sauvage qu’on doit repasser une fois sèche.

 

Le coton

  •  
    • Si le tissu et la fibre ont subi des traitements, le coton résiste bien au lavage et même à l’ébullition.  Il sèche très bien à la sécheuse et les serviettes de toilette en tissu éponge en sortent très douces.  Toutefois, les risques de rétrécissement sont plus grands.  Il est bien important de bien lire l’étiquette avant de mettre les cotons dans la sécheuse.
    • Certains cotons doivent être étendus, sans avoir été essorés, et être repassés à faible température.  Pour les autres cotons régler le fer à «coton lin».   Le fer à vapeur exige d’humecter le coton d’abord.

 

Le lin

  •  
    • Le lin blanc ou blanchi supporte l’ébullition.  Cependant, les lins non blanchis ou de couleur nécessitent une lessive au cycle délicat, dans détergent ni agent de blanchiment.  Sinon, il est préférable d’opter pour un nettoyage à sec.  
    • Le lin rétrécit sous l’influence de la chaleur de la sécheuse, mais il supporte bien la haute température du fer à repasser avec vapeur, à condition qu’il soir humecté auparavant.

 

 

Vous trouverez également un complément d'information dans la brochure :

La finition de vos tissus     

Cliquez sur l'image pour accéder au document

 

 

Recherche :  Jacqueline Geffard

 

 

http://lescreasdekathy.l.e.pic.centerblog.net/ghtff330.gif

Vous aimerez peut-être :

http://images.patternreview.com/sewing/patterns/jalie/2213/2213.jpg   Guide d'initiation au tissage   imgres
Tissu imperméable pour
un beau coupe-vent
  Publications en ligne
sur le tissage
  Une invention pas banale :
la fermeture éclair !

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par Cercle de Fermières de Montréal-Nord - dans Savoir-Faire
commenter cet article

commentaires

Gisèle Moyen, Féd.16 23/04/2013 04:46


Merci beaucoup pour tous ces renseignements très utiles....

Cercle de Fermières de Montréal-Nord 24/04/2013 12:20



ça me fait plaisir, si ça peut aider !  



Présentation

  • : Cercle de Fermières de Montréal-Nord
  • Cercle de Fermières de Montréal-Nord
  • : Activité du Cercle de Fermières de Montréal-Nord. Cours, ateliers gratuits, conférences, concours, etc. Publications des CFQ
  • Contact

Recherche