3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 18:00


Durant de nombreux siècles et dans différents pays on pratiquait des styles de broderie avec du fil noir sur un fond blanc mais ce n'était pas encore ce qu'on appelle aujourd'hui la broderie noire ou le blackwork puisque les dessins n'étaient pas nécessairement géométriques.   On a retrouvé en Espagne des oeuvres islamique datant des années 700 après J.C que les Arabes d'Afrique du Nord avaient introduit et qui sont un prélude à cette technique.  
La broderie noire tel qu'on la connait existe depuis les année 1300.  Les membres de l'église ornaient certains de leurs vêtements et accessoires.   Il faut attendre au XVIe siècle pour que cette technique soit à son apogée.

http://4.bp.blogspot.com/_ZC6lhqWNPlE/SzzzgMOtJHI/AAAAAAAAAzs/gw8mVr55tTU/s1600/sc0005262e.jpgOriginaire de l'Espagne, Catherine d'Aragon met à la mode la broderie noire lorsqu'elle épouse Henri VIII en 1509.  Sa garde-robe contient énormément de broderie noire, on en retrouve sur ces cols, ces poignets, etc.   Lorsqu'elle devient Reine d'Angleterre, la popularité de cette broderie augmente, toute la cour veut l'imiter,  Les points utilisés sont le point arrière, le point de feston, le point de corail, le double point de piqûre ou encore le point de sable, le point de noeud étaient exécutés en noir sur fond de lin blanc ou naturel et parfois rehaussés de fils d'argent ou de vermeil.  Catherine d'Aragon serait une brodeuse émérite, elle aurait même brodé des vêtements d'Henri VIII. 


Source de l'image :  

 http://broderie-infinie.blogspot.ca

 

http://media.vam.ac.uk/media/thira/collection_images/2006AW/2006AW1905_jpg_ds.jpg

C'est grace au peintre Hans Holbein le Jeune  que cette broderie c'est fait connaître un peu partout dans le monde.   Non seulement, il reproduisait sur ses tableaux la broderie ornant les vêtements, mais il les documentait.  Holbein était aussi responsable de la garde-robe du Roi.  C'est son souci du détail qui a donné le nom de Holbein aux modèles linéaires de broderie qu'il peignait assidument.   Certaines pièces réalisées avec ce genre de broderie sont complètement réversibles.

 

                                                                                 Échantillonneur - milieu du XVI siècle
                                                                                                            Source de l'image:  V&A                  

 

 

 

Les brodeuses ont commencé à faire d'autres objets :  coussins, oreillers, couvertures, rideaux, tapis, chemises, gants, sacs à mains, etc. à partir du moment ou Henri VIII a rompu ses liens avec l'Église catholique.  Puis avec le couronnement de Élisabeth I (fille de Henri VIII et de Anne Boleyn) les dessins ont changé.  Élisabeth I était elle aussi une brodeuse accomplie, mais sa conception de la broderie était traditionnellement anglaise.  Elle a donc adapté des dessins de fleurs, de fruits, de plantes comme décor central de ses oeuvres et les remplissaient avec des motifs déjà connu.   Les commandes pour ces pièces ont évolué, les gens voulait imiter la Reine.   Les pièces n'étaient plus nécessairement réversible.   

A l'origine, cette broderie se faisait avec du fil de soie noire sur du lin blanc et les motifs de remplissage étaient d'une densité uniforme.  Aujourd'hui, on met les couleurs de notre choix et nous travaillons sur des tissus qui ont une armure compté.  La variété des types de fils à également changé, on peut aussi utilisé du coton, de la rayonne ou du lin.

 

Les trois courants de la broderie noire :

Linéaire, symétrique

Il s'agit de fil compté, qui donne un effet réversible sur le tissu.  Ce style a tendance à être linéaire et a été principalement utilisé sur les cols et les poignets des vêtements.

Style libre avec motif de remplissage C'est la deuxième forme populaire de la broderie noire.  On utilise des forme, surtout de fleurs et de feuilles qui sont réalisé au point de Holbein, puis qui sont ensuite remplis avec des motifs géométrique à répétition.   
Style libre avec motif de remplissage et ombrage Ce style de broderie noire imite les gravures de l'époque ou les gravures qu'on fait sur bois.  Les modèles ont un effet d'ombre qui est réalisé avec le point de semance.

 

 

 

Source :

http://tirelaiguille.over-blog.com/categorie-11444305.html

http://www.blackworkarchives.com/bw_cost.html

http://www.needlepoint.org/Archives/Blackwork/Article.php

http://www.guildofstmatthias.org/blackwork.html


Recherche :  Madeleine Geffard



Balle - ligne triple

Vous aimerez peut-être :

Biscornu 01-a de Suzanne Tête du logo avec ampoule 2012-11-28 12.37.30
Biscornu de Noël
étoile à 8 branches

Comment faire
un écheveau

la Ceinture
de Moine


Partager cet article

Repost 0
Publié par Cercle de Fermières de Montréal-Nord - dans D'ou vient :
commenter cet article

commentaires

Jacqueline 06/03/2013 13:36


J'aime bien l'histoire de la broderie.  Merci

Cercle de Fermières de Montréal-Nord 07/03/2013 13:04



Surtout que tu en fais pas mal de broderie noire !!!!



Présentation

  • : Cercle de Fermières de Montréal-Nord
  • Cercle de Fermières de Montréal-Nord
  • : Activité du Cercle de Fermières de Montréal-Nord. Cours, ateliers gratuits, conférences, concours, etc. Publications des CFQ
  • Contact

Recherche