Ça va bien aller,

prenez soin de vous !

 

 

 

 

 

Hier, je vous avais mis un jeu, où il fallait chercher des noms d'animaux, je trouvais que ça faisait différent.... une fois par année n'est pas coutume, demain je reviens au genre d'article que vous connaissez. Je ne peux pas vous dire quoi, je ne le sais pas encore moi-même....  

 

 

Et maintenant, voici la réponse  :

 

Avec hâte et joie, Jean va chercher la crèche, va la déposer

au pied de l'arbre.  Très ému, le père arrive au salon, donna

au garçon un sou.  Risque-toi à orner l'arbre.  Puis, après avoir

longtemps réfléchi, enfin il dit : "il a le tronc mou, ton arbre.

Apporte la pince et fixe-le".

 

A ce moment, la fillette coquette demanda pour cadeau une

ardoise au papa qui répondit : "Loulou, pour cela il faudra, tu

sais, que je gagne au moins cent dollard".  A sa bouche, un pli, on

le devine bien, marqua sa tristesse.  "C'est fou, inexplicable

même, mais j'ai un père qui ne gagne pas cher pour tout ce qu'il

fait, c'est à ne rien comprendre".

 

"Il est en Abitibi, son patron" dit Jean.  Il est allé voir un

moine au monastère.  "Pour combien de jours ?" demanda Loulou.

"Seize", bredouilla Jean, incertain.  "Non, huit", répondit le

père. "Les gros salaires sont pour autrui." enchaina Jean.

 

 

 

Je vous rappelle que le texte sans les réponses se trouve ICI.

 

 

 

 

Recherche :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site
 

 

Vous aimerez peut-être :

 

 

drapeau-CFQ.jpg

Quizz :

Connaissez-vous les CFQ

Photobooth

Quizz :  Connaissez-vous les

25 Fédérations

Avec hâte et joie, Jean va chercher la crèche, va la déposer

au pied de l'arbre.  Très ému, le père arrive au salon, donna

au garçon un sou.  Risque-toi à orner l'arbre.  Puis, après avoir

longtemps réfléchi, enfin il dit : "il a le tronc mou ton arbre.

Apporte la pince et fixe-le".

 

A ce moment, la fillette coquette demanda pour cadeau une

ardoise au papa qui répondit : "Loulou, pour cela il faudra, tu

sais, que je gagne au moins cent dollard".  A sa bouche, un pli, on

le devine bien, marqua sa tristesse.  "C'est fou, inexplicable

même, mais j'ai un père qui ne gagne pas cher pour tout ce qu'il

fait, c'est à ne rien comprendre".

 

"Il est en Abitibi, son patron" dit Jean.  Il est allé voir un

moine au monastère.  "Pour combien de jours ?" demanda Loulou.

"Seize", bredouilla Jean, incertain.  "Non, huit", répondit le

père. "Les gros salaires sont pour autrui." enchaîna Jean.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Merci , je vais partager avec mes membres mercredi. Nous allons jouer en pensant à vous.
Répondre
C
Tu m'en dira des nouvelles ! Amusez-vous bien ! Amitié à toutes les membres, Madeleine
J
C'est le genre de jeu que j'aime, merci
Répondre
P
c'est un jeu amusant et j'aurais eu du mal à tout trouver. bises
Répondre
C
Tu n'es pas la seule, je ne les ai pas tous trouver, mais je me suis amuser quand même ! Bisous
G
Je n'avais pas très bien compris le jeu. Mais je garde pour le faire avec les petits-enfants.
Répondre
C
Bonne idée, des fois c'est bien d'avoir un plan pour les distraire !
G
je suis con,tante que tu donnes la reponse car je suis trop faible avec ma grippe que pour avoir chercher bisous
Répondre
C
Je trouverais ça platte qu'il n'y ai pas les réponses, moi-même je ne suis pas si bonne que ça .... Bon rétablissement, fait attention à toi. Bisous
N
merci merci, dans le dernier mot "enchaina" il y a le aï ou paresseux
Bises
Répondre
C
Je vais voir, merci... Bisous