Ça va bien aller,

prenez soin de vous !

 

 

 

 

 

Publié par Cercle de Fermières de Montréal-Nord

J'ai trouvé par hasard

sur le web ce joli patron

datant des années 1940.

 

Je le trouvais si mignon

que j'ai voulu le

partager avec vous !

 

Il n'est plus à la mode

par contre pour

un baptème,

un anniversaire ou

une occasion spéciale

il fait très chic !

 

 

 

Chaque mois de janvier ramenant aussi sûrement la vente réclame de blanc que les hirondelles annoncent le printemps, nous envisageons pour vous, ce mois-ci, l’emploi d’une petite coupe de linon ou de toile légère.

Si vous avez un tissu assez « consistant », vous pourrez l’employer sans doublure.

Le premier modèle sera ourlé ou festonné, et souligné d’un tulle ou d’une dentelle. Le dessin de la broderie, simple et léger, conviendra parfaitement aux jeunes femmes qui ne savent pas faire le plumetis et la vraie broderie. Les courbes et motifs sont au point de nœud.

Pour exécuter ce point facile, nous vous rappelons qu’on sort l’aiguille sur l’endroit du travail ; prendre ensuite un ou deux millimètres de tissu sur l’aiguille (1), enrouler le fil autour de la pointe, maintenir avec le pouce, tandis qu’on tire l’aiguille à travers le fil enroulé. Repiquer l’aiguille au point de départ pour fixer le nœud (2). Cette broderie sera jolie en bleu ou rose sur blanc. Prendre un fil de coton brillanté.

Le second modèle, très simple à relever comme dessin (dessiner d’abord des triangles et les remplir de rangs d’olives dégradées), exige un peu plus d’habitude pour faire des olives régulières en plumetis.

 

Vous pouvez aussi les remplir au point de tige ou de chaînette fin tournant sur lui-même.

Si le bavoir est en linon léger ou crêpe de chine, vous préparez un dessous en taillant deux fois la forme du bavoir sur un demi-centimètre de moins (au moins), pour que le dessous ne dépasse pas. Assembler ces deux parties tout autour à l’envers. Retourner sur l’endroit. Rentrer l’encolure, et glisser le retour d’encolure du bavoir entre les deux épaisseurs, ou bien fixer l’encolure terminée de la doublure sur le rentré du bavoir.

 


Source :    Le Chasseur Français   N°618    Février 1948      Page 43

 

 

Recherche :  Madeleine Geffard

 

 

 

 

Balle - ligne triple

 

Écrivez-moi un commentaire, ça me fait tellement plaisir !

 

Pour voir l'ensemble des projets et des articles,

cliquez sur plan du site
 

 

Vous aimerez peut-être :

 

 

Adorable chausson de bébé

Lexique des aiguilles

à broder

Des bavettes pour

la Fondation de la Visite

 

Chaque mois de janvier ramenant aussi sûrement la vente réclame de blanc que les hirondelles annoncent le printemps, nous envisageons pour vous, ce mois-ci, l’emploi d’une petite coupe de linon ou de toile légère.

Si vous avez un tissu assez « consistant », vous pourrez l’employer sans doublure.

Le premier modèle sera ourlé ou festonné, et souligné d’un tulle ou d’une dentelle. Le dessin de la broderie, simple et léger, conviendra parfaitement aux jeunes femmes qui ne savent pas faire le plumetis et la vraie broderie. Les courbes et motifs sont au point de nœud.

Pour exécuter ce point facile, nous vous rappelons qu’on sort l’aiguille sur l’endroit du travail ; prendre ensuite un ou deux millimètres de tissu sur l’aiguille (1), enrouler le fil autour de la pointe, maintenir avec le pouce, tandis qu’on tire l’aiguille à travers le fil enroulé. Repiquer l’aiguille au point de départ pour fixer le nœud (2). Cette broderie sera jolie en bleu ou rose sur blanc. Prendre un fil de coton brillanté.

Le second modèle, très simple à relever comme dessin (dessiner d’abord des triangles et les remplir de rangs d’olives dégradées), exige un peu plus d’habitude pour faire des olives régulières en plumetis.

 

Vous pouvez aussi les remplir au point de tige ou de chaînette fin tournant sur lui-même.

Si le bavoir est en linon léger ou crêpe de chine, vous préparez un dessous en taillant deux fois la forme du bavoir sur un demi-centimètre de moins (au moins), pour que le dessous ne dépasse pas. Assembler ces deux parties tout autour à l’envers. Retourner sur l’endroit. Rentrer l’encolure, et glisser le retour d’encolure du bavoir entre les deux épaisseurs, ou bien fixer l’encolure terminée de la doublure sur le rentré du bavoir.

 

compteur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacqueline 16/03/2015 02:02

Wow qu'elle belle image merci de trouver de si belle chose, c'est toujours intéressant de venir sur ton blog.

Cercle de Fermières de Montréal-Nord 16/03/2015 13:55

Merci, ce n'est pas toujours évident !

Monique Pepin 16/01/2015 20:38

Tu travailles beaucoup a chercher de jolies choses,mais tu réussis toujours a nous intéresser .Si possible j'aimerais avoir des nouvelles de tes parents.Bonne journée

CFQ Montréal-Nord 20/01/2015 13:30

Merci, j'essaie d'être intéressante.... :-)
Amitié

frifricreations 15/01/2015 19:49

c'est super sympa , et fin, bisous !
bonne soiree !
frifricreations.

je suis charlie.

CFQ Montréal-Nord 20/01/2015 13:29

C'est vrai que c'est joli !

Je suis Charlie

Gisèle 15/01/2015 19:19

merci, c'est le fun.... Gisèle

CFQ Montréal-Nord 20/01/2015 13:29

Je trouve ça tellement beau, c'est dommage qu'on n'en voit plus !

MAMYROSE2 15/01/2015 15:53

Merci, bisous

CFQ Montréal-Nord 20/01/2015 13:28

Vous avez de la chance d'avoir eu de si belles revues !
Bisous